×

Avertissement

This parser only supports VCARD and VCALENDAR files

Retour sur le séjour d’escalade dans le Thaurac

P1070721Les personnes informées assurent que l’excursion printanière de Grimpe 13 se déroula cette année « dans le Thaurac ». C’est bien restrictif car si les Grimpeurs passèrent le plus clair de leur journée sur les différents secteurs équipés de cet immense massif, ce fut aussi pour tous l’occasion de découvrir les Cévennes.

Les grottes du massif du Thaurac dominent l’Hérault abritent des fées, des œuvres paléontologiques et des arbres qui offrent une agréable fraicheur lorsque le thermomètre atteint 30° en fin de matinée. Heureusement car les voies longues et continues donnent du fil à retordre aux novices comme aux plus expérimentés. Elles se méritent ces falaises et seuls les grimpeurs qui ont été assidus au mur pendant l’hiver voient leurs efforts récompensés. Et ce fut le cas pour tous les participants ou presque ! (cliquez sur le lien pour lire la suite...)

bronzeurP1070659Et à part grimper qu’avons-nous fait ? des marches d’approche, de la via ferrata pour accéder aux pied des voies ( « chez Rémy », c’était trop sympa). Et puis on a lu le topo et on s’est perdu dans les sous-bois … Il y a aussi ceux qui ont couru en mini-short parce qu’une journée sans footing est une journée perdue. Enfin il y a ceux qui ont bronzé : arrêté au milieu de la voie, on attend que le soleil vienne hâler la peau : l’assureur adore. Quant aux spécialités locales, faute de pluie, nous n’avons pas visité les caves, pourtant prometteuses, mais chacun a apprécié la découverte du pélardon (fromage de chèvre local).

Le coup de cœur du groupe va au charmant village de Saint Jean de Buèges. Une bonne demi-heure de route pour atteindre le bourg, suivi d’une demi-heure de marche d’approche et on accède à des jolies voies en dalle, à la cotation incertaine, faute de topo lisible. Mais quel site ! du thym, du romarin, des grillons, de la salsepareille, du soleil, une vue panoramique sur le château, les Cévennes sauvages. Quel calme. On est si loin de la route que seules les cigales et le tintement des dégaines viennent troubler le silence. Et puis, après avoir grimpé en plein soleil, quelle récompense que de s’asseoir à la terrasse ombragée du café du village et de boire un coca frais (même périmé).

P1070665A la fin de cette semaine intensive, les grimpeurs regroupés à l’Euzière tentent le tout pour le tout et abandonnent leurs maillons rapides dans les 6C+, 7B et plus (ou moins) … 4 maillons en une journée ! Il est temps que le séjour se termine car ça commençait à coûter cher.

Comme aux Césars, passons maintenant aux remerciements. Merci donc à Anne et Gustave pour l’organisation, à Manu et Adeline pour le soutien logistique, à Sylvie pour le wapiti, à l’agence de voyage Tarabis, à JJ pour la tente, à Sandrine pour la musique, à Jérôme pour les pâtés, à Jean-Marie pour le fromage, à Franck pour les travaux de force, à Corinne pour le petit matériel, à Mathieu pour les toast au pâté, à Fred et Alex pour les bières, à Mumu pour les maillons rapides, au gérant du camping municipal de Montoulieu pour les tables et chaises, aux habitués du café de Saint Bauzille de Putois pour leur jovialité et surtout à Soizic grâce à qui nous vécûmes le premier séjour d’escalade populaire en Mercedes ! Vive la FSGT !

 

P1070683

Vous êtes ici : Accueil Les sorties Les récits Retour sur le séjour d’escalade dans le Thaurac