×

Avertissement

This parser only supports VCARD and VCALENDAR files

Week-end en terrain d’aventure sur Sainte Victoire 6 – 8 mai 2017

Participants : Adam, Anne, Claire, Jean-Baptiste, Gilles, Guillaume, Lambert, Luc, Maël, Margot, Quentin, Stéphane.

 face


Pour ce weekend de terrain d’aventure, les gentils organisateurs de Grimpe13 ont choisi la Montagne Sainte Victoire, près d’Aix en Provence comme destination.

 

Le week-end commençait mal, la météo n’était pas au rendez-vous. Mais la majorité d’entre nous ne voulait pas rester au gîte alors une randonnée sur le chemin noir pour rejoindre la croix a été lancée. Le ciel était menaçant mais les gouttes encore rares. Nous avancions à bonne allure jusqu’à ce que la pluie devienne intense et que l’orage arrive à nous. Il fallut alors battre en retraite mais nous avions déjà fait un bon bout de chemin…

la pluie

La randonnée se transforma en trail et malgré cela l’orage eut raison de nous : nous sommes rentrés trempés ! Le gîte se transforma en étendoir à linge géant…

Le mauvais temps dura le temps de déjeuner et de cuisiner les lasagnes aux légumes pour le lendemain. Soudain le ciel était bleu, les nuages partis et les activités extérieures redevinrent possibles. Une équipe partit en ballade et trois binômes partirent faire de la couenne au labo, pour se mettre en jambe avant le terrain d’aventure. La fin de journée a été belle, la roche avait vite séché sauf quelques résurgences localisées (le calcaire oblige). Quelques petites voies faciles, malgré un fort vent, dans un superbe cadre, jusqu’au coucher de soleil.

gitedehors

La soirée fut sympathique, musicale avec guitare et trompette.  Bon poulet au lait de coco pour se remettre des émotions de la journée !

image gite


 
Les cordées du lendemain se formèrent et les projets devinrent concrets : Luc partira avec Margot et Guillaume pour l’arête des 3 pointes, Gilles partira avec Lambert et Adam pour une arête à côté (dont le nom nous a échappé), Stéphane partira avec Claire et Quentin pour l’arête du pin et Maël et JB, autonomes sur "le jardin suspendu".

trouver la voie

Au matin, le soleil était au rendez-vous mais le vent qui avait permis de chasser les nuages était encore de la partie. C’est parti pour une journée avec le camarade Mistral ! … Toutes les cordées ont réussi leurs projets de grande voie en terrain d’aventure. Nous n’étions pas nombreux sur ces voies de terrain d’aventure. D’ailleurs, l’accès n’a pas été simple, un peu « sanglier ».

Les voies étaient très naturelles aussi, pleines de fleurs, d’arbres, de rochers ne demandant qu’à tomber. L’aventure !

grimperenrouge

                          

Après cette journée riche en émotions, tout le monde était heureux et certains en redemandèrent dès le jour même. La majorité rentra pour l’heure de l’apéro au gîte. La soirée fut sympathique, avec des invités d’honneur : Sophie, Tarabis, Aude, Romain et Lise. Les lasagnes aux légumes furent très appréciées et le gâteau au chocolat aussi ! Margot eut la surprise de souffler des bougies ce soir-là.
Le lendemain, c’est le grand jour. Pour les cordées de débutants en terrain d’aventure (que nous sommes), c’est à nous de passer en premier ! La majorité des cordées a à nouveau choisi les arêtes du vallon de Suberoque pour cette journée. L’approche à pied depuis le gîte à travers la garrigue, l’enchainement d’environ 8 longueurs débouchant sur le plateau sommital, la logique de ces itinéraires remontant des arêtes, l’odeur du romarin au relais, le calme de ces espaces sauvages éloignés des GR Autoroute, le soleil de la face sud : les raisons de ce choix sont nombreuses…

grimper rouge2


Ce jour-là, le vent s’est calmé en milieu de matinée, nous laissant seuls face au soleil, terriblement en forme ! Il fera bien chaud au relais et malheur à celui qui a oublié quelques cm² de peaux sans crème solaire (ah, le fameux espace entre le chausson et le bas du pantalon !).
                                        
Les voies choisies sont de difficultés modérées, nous permettant de mettre en place nos protections sans trop avoir à les tester en conditions réelles.

coinceur dans sa faille

Coinceurs, sangles sur pied d’arbre ou béquet, quelques lunules dans les interstices du calcaire provençal, friends rassurants : tout le panel du terrain d’aventure sera testé !

friend3

Certains passages nous ont fait douter des cotations (ça grimpe sérieusement le 4C sur Sainte Victoire !).

quentin

Nous aurons l’occasion de grimper parmi la végétation méditerranéenne de sortie : ciste, romarin, thym et autres genets, faisant au passage le bonheur des abeilles.

claire 
Chacun sur son arête, nous pouvons parfois communiquer entre les groupes, certains prennent les autres en photos, d’autres assurent la mission de tour de contrôle (pour indiquer un vieux clou rouillé sur la voie, c’est toujours un point !). Nous finirons par sortir en début d’après-midi au sommet, arrivant sur un large plateau, en haut de Sainte Victoire. Nous mangeons sur place afin de profiter du soleil car ensuite, tout s’enchaine : redescente par le commode sentier vert, retour au gîte pour le ménage de sortie, puis dépose à la gare Aix TGV et retour à Paris !
 
Le bilan de ce weekend est très positif : tous les grimpeurs ont pu réaliser leurs projets, tout le monde a bien profité du soleil et nous avons pu travailler notre technique de terrain d’aventure.

En tout cas, avec ces voies sauvages, les approches sangliers, les blocs qui se détachent, le mistral qui essaye de nous faire tomber, les passages sous-cotés : ce terrain, c’est l’aventure !

Claire et Quentin

 

Vous êtes ici : Accueil Les sorties Les récits Week-end en terrain d’aventure sur Sainte Victoire 6 – 8 mai 2017